Avec la radio, les femmes peuvent accroître leurs récoltes et leurs revenus

Le champ de Mariam Amiri est la source de nourriture et de revenus de sa famille. Elle cultive du haricot comme denrée vivrière sur son lopin de terre dans la région du Kilimandjaro, en Tanzanie. Elle cultive aussi divers légumes, tels que l’épinard, le chou vert, la citrouille, l’oignon et le mnavu qui est une plante locale.
 
Mariam, 32 ans, savait qu’elle ne profitait pas au maximum de son champ et de ses activités agricoles. Avec quatre enfants à nourrir et à envoyer à l’école, elle était décidée à augmenter ses rendements. Toutefois, à l’instar de la plupart des agricultrices et des agriculteurs d’exploitations familiales de l’Afrique subsaharienne, elle ne disposait que de très peu d’informations sur les pratiques agricoles améliorées. Il n’y avait aucun agent de vulgarisation agricole dans sa collectivité.
 
Quelle ne fut sa joie lorsqu’elle a découvert une source qui pouvait lui procurer régulièrement des conseils agricoles pratiques sur Sauti ya Injili, une station de radio qui diffuse une émission radiophonique agricole adaptée pour des agricultrices et des agriculteurs d’exploitations familiales comme elle.
 
L’émission agricole de Sauti ya Injili leur a offert des conseils très pratiques. Mariam a appris à fabriquer son propre engrais organique qu’elle répand sur sa terre. Cette technique contribue à améliorer la fertilité du sol et la gestion des ressources en eau. Ce qui suppose que les cultures ont plus de chances de bien pousser, et ce, même lorsque les conditions climatiques sont pour le moins idéales.
 
Elle a également appris que de simples changements, tel que la plantation des céréales en rangs (plutôt que de façon aléatoire) peut améliorer ses récoltes et ses compétences.
 
Mariam a essayé beaucoup de techniques dont elle a entendu parler à la radio, et ses efforts ont porté des fruits. Au cours des années précédant sa découverte de l’émission, sa récolte normale se résumait à huit sacs de haricot. Après avoir introduit de nouvelles techniques qu’elle avait apprises à la radio, elle a récolté 12 sacs, ce qui représente une hausse de 42 pour cent, grâce à l’application des conseils qu’elle a entendus à la radio agricole!
 
L’augmentation de sa production démontre que Mariam sait d’où proviendront les repas de ses enfants dans les mois à venir. Cela lui permet également d’avoir une certaine quantité de haricot à vendre, et d’avoir de l’argent pour payer leurs frais de scolarité et couvrir d’autres dépenses de la famille. Elle a trouvé l’émission si utile qu’elle en a parlé aux membres de son groupement agricole local. Tout cela grâce à une émission radiophonique très efficace, réalisée à peu de frais et diffusée à grande échelle!
 
Aidez-nous à toucher encore plus d’agricultrices et d’agriculteurs extraordinaires avec des informations agricoles pertinentes.