Christian Ofori Kuma savait peu de choses sur l’agriculture avant d’être nommé réalisateur principal de l’émission Akuafo Mo (Merci aux agriculteurs) diffusé sur Akyeaa FM il y a juste quelques années, mais le travail qu’il fait en tant que radiodiffuseur agricole produit déjà des résultats extraordinaires dans la vie des agricultrices et des agriculteurs d’exploitations familiales à Ejura-Sekyedumase, dans la Région du Centre du Ghana.
 
Akyeaa FM était un des deux partenaires de radiodiffusion du projet « Mettre les agriculteurs en contact avec les marchés au Ghana » financé par le Programme alimentaire mondial. Ce projet a réussi à fournir aux agricultrices et agriculteurs d’exploitations familiales des informations sur la production et la commercialisation de denrées vivrières de haute qualité.
 
Connu sous le nom de KooFori sur les ondes, Christian est diplômé en journalisme et travaille à la radio depuis 2008, mais il a acquis ses connaissances en agriculture par le biais d’ateliers et de formations dans la station animés par RRI, ainsi que les visites de terrain. Une fois au fait des problèmes et des expériences de la communauté agricole, ses talents de journalistes ont poussé KooFori à lever le voile sur le problème de commercialisation local traduit par l’absence de méthode standardisée pour mesurer les grains et les céréales que les intermédiaires achètent chez les agricultrices et les agriculteurs pour les revendre sur les marchés.
 
Obuoba FM et Akyeaa FM, les deux stations de radio partenaires de ce projet, ont dévoilé au grand jour ce problème de commercialisation, diffusant les opinions et les expériences d’agricultrices, d’agriculteurs, de commerçants et de politiciens locaux. Ils ont réussi à stimuler un changement de la politique locale. Dans sept communes et municipalités, un règlement impose désormais que des sacs de 80 ou 90 kilogrammes soient utilisés pour la vente des produits agricoles, plutôt que les sacs de 150 kilogrammes.
 
KooFori poursuit ses activités dans la mesure où il cherche à relever un autre défi dans la communauté agricole ghanéenne, à savoir : maintenir l’intérêt des jeunes pour l’agriculture.
 
Il a réussi à amener les jeunes à s’intéresser à son émission radiophonique, en leur démontrant que l’agriculture pouvait être une activité très rentable. Plus de jeunes s’impliquent dans la production du maïs, qui était en baisse dans la région auparavant.
 
« Je me sens réconforté et très privilégié lorsque je me rends à Nkoranza et dans les collectivités avoisinantes, et que je vois les agricultrices et les agriculteurs mettre en œuvre les pratiques dont il a été question dans l’émission. Cela m’encourage à travailler davantage, car les gens sont dépendants des informations que je communique, » a déclaré KooFori.
 
KooFori a été sélectionné pour le Prix George Atkins de la communication 2015. Le prix est décerné chaque année à une personne s’étant distinguée par l’excellence de l’ensemble de ses émissions visant à combler les besoins des agricultrices et des agriculteurs d’exploitations familiales, ainsi que son dévouement à l’égard de Radios Rurales Internationales.