Alhassan Seidu Kayaba, against a background at his radio station: 99.3 Zaa.

Félicitations à Alhassan Seidu Kayaba de Zaa Radio de Tamale, au nord du Ghana, un de nos trois lauréat(e)s du Prix des communications George Atkins de 2021!

Alhassan fait de la radio depuis 16 ans. Il est actuellement le directeur adjoint de Zaa FM, à Tamale, au nord du Ghana. Après avoir étudié le journalisme, il a démarré sa carrière en radiodiffusion en animant une émission qui défend les femmes dans le secteur de la noix de cajou.

Alhassan est également agriculteur. Il a voulu en partie devenir radiodiffuseur parce que cela lui permettrait d’être une voix pour les agriculteurs(trices) et de leur donner l’occasion de se faire entendre.

Alhassan incorpore des voix du monde paysan dans ses émissions en allant réaliser des interviews et des micros-trottoirs. Les agriculteurs(trices) peuvent également appeler pendant les émissions en direct pour partager leurs idées et leurs préoccupations. Pour divertir son auditoire, l’émission d’Alhassan propose des chants interprétés par les cultivateurs(trices) eux-mêmes, ainsi que de jeux, des prix et des récompenses aux auditeurs(trices) fidèles.

En interagissant avec les auditeurs(trices) et les agriculteurs(trices), monsieur Kayaba a découvert que les femmes de sa région avaient un accès très limité aux terres fertiles pour cultiver. Par conséquent, Zaa Radio a convoqué des leaders d’opinion, des chefs religieux et des chefs traditionnels pour discuter des droits fonciers des femmes et lancer des campagnes de sensibilisation sur la question.

Alhassan souligne que la majorité des femmes ont désormais accès à une terre fertile et peuvent gagner un revenu afin de subvenir aux besoins de leurs familles.

En 2012, Alhassan a travaillé avec Radios Rurales Internationales sur un projet relatif au climat, et participé ensuite à un projet de RRI qui faisait la promotion de la culture et la consommation des patates douces à chair orange (PDCO). Il affirme que ses émissions sur la PDCO ont eu un grand impact sur les femmes et les enfants, en ce qu’elles ont contribué à améliorer la nutrition des familles et augmenter les revenus.

Alhassan a assisté également à des formations et des cours en ligne de RRI. Il reçoit des ressources de l’organisation et participe aux discussions en ligne et sur WhatsApp. Le chef de la station soutient que toutes ces opportunités lui permettent de mieux incorporer le genre dans ses émissions, et d’offrir l’occasion à l’auditoire de s’exprimer et de se faire entendre, tout en préservant le caractère divertissant des émissions.

Les membres de l’auditoire appellent régulièrement pour donner leurs avis, et apprécier l’émission pour son impact positif sur leurs moyens de subsistance. D’autres sont reconnaissants pour la possibilité que les micros-trottoirs et les discussions leur offrent de s’exprimer, leur donnant ainsi l’impression de faire partie de l’émission.  


Alhassan Seidu Kayaba est un des trois lauréat(e)s du Prix des communications George Atkins de 2021. Ce prix est décerné aux radiodiffuseurs(euses) pour l’excellence avec laquelle ils/elles servent leurs auditoires ruraux et leur engagement auprès de Radios Rurales Internationales. Cette histoire a été publiée à l’origine sur Barza infos, le service d’actualité de Radios Rurales Internationales pour les radiodiffuseurs agricoles africains.