Zena Gedebo cultive le bananier d’Abyssinie à Kembata, dans la région SNNPR d’Éthiopie. Elle est également une auditrice passionnée de Kembata FM. Ainsi, lorsqu’elle entendit parler de la nouvelle émission sur le bananier d’Abyssinie, cela a captivé son attention.
 
« Le soir, nous écoutons toujours Kembata FM. Nous aimons cette radio parce que les animatrices et les animateurs s’expriment comme nous et mettent l’accent sur les problèmes auxquels sont confrontés les habitants de Kembata. Lorsque j’ai entendu parler de l’émission sur le bananier d’Abyssinie, j’ai pensé que je pouvais en tirer profit, et j’ai commencé à l’écouter attentivement, » a déclaré Zena.
 
Le bananier d’Abyssinie, également connu sous le nom de « faux bananier », sert d’aliment de base en Éthiopie, et surtout dans les régions du sud et du sud-ouest. Radios Rurales Internationales travaille avec la radio communautaire de Kembata, en vue de préparer et diffuser une campagne radiophonique participative consacrée au bananier d’Abyssinie. Comme c’est le cas avec tous les projets de RRI, cette station de radio locale a été sélectionnée en raison de sa connaissance de la langue locale, des problèmes locaux et de la confiance dont elle bénéficie déjà de la part des auditrices et des auditeurs.
 
La sécheresse, le changement climatique, la mauvaise gestion des récoltes et les maladies ont des répercussions graves sur la production de bananier d’Abyssinie dans la région, mais Zena recueille d’importants renseignements à la radio qui la persuadent de changer certaines de ses pratiques agricoles.
 
« Nous avions l’habitude de répandre de la cendre pour soigner les bananiers infectés. Grâce à l’émission radiophonique, nous avons appris que cela pouvait aggraver la situation, » a-t-elle expliqué. « Pour prévenir les maladies qui attaquent le bananier d’Abyssinie, nous envisageons désormais de planter les plants de bananiers d’Abyssinie tout en respectant la bonne distance entre les plants. À partir de maintenant, nous allons déjà arrêter de répandre de la cendre sur les bananiers. »
 
Degefu Kebede apprend également à éviter que les maladies ne touchent sa culture. L’agriculteur de 29 ans cultive le bananier d’Abyssinie depuis trois années.
 
« J’ai arrêté de nourrir mon bétail avec les feuilles et les troncs de bananier d’Abyssinie infectés. J’ai plutôt commencé à les couper, les broyer, les enterrer et les brûler. En faisant cela, je commence à obtenir des résultats encourageants. Maintenant, j’arrive à mieux prévenir les maladies du bananier d’Abyssinie. »
 
Degefu est un fidèle auditeur de la radio communautaire de Kembata, et il affirme aimer l’émission, car elle aborde des questions importantes.
 
« Dans notre village, le bananier d’Abyssinie est le principal actif que nous encourageons les gens à avoir. Il est bon d’écouter une émission qui porte sur le bananier d’Abyssinie. Il est très important pour nous d’entendre parler des mécanismes de prévention des maladies. »
 
La radio communautaire de Kembata est un partenaire radiodiffuseur dans l’élaboration en cours du projet sur les services radiophoniques agricoles interactifs dictés par la demande, généreusement financé par Irish Aid. Ce projet aboutira à l’élaboration de huit campagnes radiophoniques dans quatre pays, dont la Tanzanie, l’Ouganda, l’Éthiopie et le Malawi. Il s’agit de la poursuite d’un projet de deux ans qui avait permis à 426 000 agricultrices et agriculteurs de tester une pratique agricole améliorée parce qu’ils avaient écouté une campagne radiophonique participative.