Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale aux actions climatiques pour l’adaptation aux changements climatiques

Promouvoir les solutions d’adaptation au climat et l’égalité des genres au Burkina Faso

Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale aux actions climatiques pour l’adaptation aux changements climatiques

Promouvoir les solutions d’adaptation au climat et l’égalité des genres au Burkina Faso

Le contexte

Le Burkina Faso est un pays enclavé d’Afrique de l’Ouest, dont l’économie repose essentiellement sur l’agriculture. Le pays est en partie situé dans le Sahel (une zone de transition entre le désert du Sahara et la savane soudanaise) et connaît déjà des variations de température et de précipitations, avec trois zones climatiques différentes. Le changement climatique ne fait qu’accroître cette imprévisibilité et la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses et les inondations.

Bien que le changement climatique touche tout le monde, ce sont les femmes qui en pâtissent le plus. Elles ont moins de possibilités d’accéder à d’autres alternatives d’emploi et dépendent donc de professions liées aux ressources naturelles, comme l’agriculture, ce qui les expose particulièrement aux changements climatiques. Les femmes ont peu d'accès à la terre et aux financements et n’ont pas autant de contrôle sur les terres pour prendre des décisions sur l’adaptation au changement climatique. Leur charge de travail est également plus élevée, car elles doivent travailler plus dur pour nourrir leurs familles, et elles parcourent de plus longues distances pour aller chercher de l’eau et du bois de chauffage. Les catastrophes naturelles, les migrations et l’instabilité liées au climat les exposent parfois à des dangers tels que la violence basée sur le genre.

Notre approche

Nous travaillons avec six stations de radio dans trois régions du Burkina Faso (Boucle du Mouhoun, Hauts-Bassins et Sud-Ouest) pour diffuser deux séries d’émissions de radio sur l’adaptation au changement climatique fondée sur les écosystèmes et son rapport avec l’égalité des genres et l’inclusion sociale. Les stations diffuseront trois types de programmes radio différents, à savoir les dialogues à l’antenne, les documentaires radiophoniques et les campagnes radiophoniques participatives afin de connaître les besoins et les connaissances des communautés en matière d’adaptation fondée sur les écosystèmes et partager des informations pratiques pour la mise en œuvre de solutions d’adaptation au changement climatique. Nous présenterons ensuite les perspectives et les expériences des communautés rurales, en particulier des femmes et des jeunes, aux décideurs, afin qu’ils puissent prendre des mesures significatives pour ces communautés.

Le projet adopte une approche transformatrice en matière de genre pour s’attaquer aux causes profondes de l’inégalité entre les genres et garantir aux femmes un accès équitable aux solutions climatiques. Globalement, le projet contribuera à améliorer la qualité de vie et la résilience aux événements climatiques extrêmes des personnes les plus touchées par le changement climatique dans les zones de mise en œuvre du projet. Le projet complète notre projet sur les solutions fondées sur la nature au changement climatique, qui est mis en œuvre dans six pays, dont le Burkina Faso.

Nos objectifs

broadcast

0

stations radiophoniques
Radio-Projects-Icons

0K+

personnes touchées
accessible-03

0

groupes d'écoute communautaires
IDRC Netherlands combined logo (800 x 200 px)

Ce projet est réalisé grâce à une subvention du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et du CRDI du Canada.

À propos du projet

  • Durée du projet : 42 mois, 2023-2027
  • Budget : 680 427 $ CA
  • Stations de radio : 6
  • Langues : Dioula, Dagara

Stations de radio

  • Radio Evangile Développement (RED) de Houndé
  • Radio Voix des Balé de Boromo
  • Radio Argoutar de Dissin
  • Radio Salaki de Dédougou
  • Radio et Télévision du Burkina 2/Bobo (RTB2/Bobo)
  • Radio Manivelle de Dano
Benjamin Nama 2

« Le changement climatique a des impacts sur l’être humain et la biodiversité. Les meilleures solutions d’adaptation doivent être inclusives du genre. »

Boureima Benjamin Nama,
Chargé des métiers radiophoniques, Burkina Faso

Égalité des genres

Ce projet vise à être transformateur en matière de genre, ce qui signifie qu’il s’attaque aux causes sous-jacentes de l’égalité des genres et qu’il s’efforce de transformer les relations de pouvoir inégales, ainsi que les structures et les normes qui les renforcent. Nous effectuerons une recherche formative et une analyse de genre pour mieux comprendre les systèmes qui perpétuent les inégalités dans ces régions du Burkina Faso et influencent la capacité des habitants à gérer les risques climatiques.

Nous travaillerons en partenariat avec des organisations locales de femmes et des spécialistes en genre, en vue d’approfondir notre compréhension et notre impact. Nous proposerons également une formation sur l’égalité des genres aux radiodiffuseurs, aux radiodiffuseuses et aux parties prenantes. Pour améliorer l’accès et la participation des femmes aux émissions de radio, nous organiserons des groupes d’écoute communautaires réservés aux femmes et un jeu pour récompenser les femmes qui participent aux émissions de radio. Nous organiserons une cérémonie à la fin du projet pour célébrer ces « ambassadrices Uliza. »

Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement celles du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas ni celles du CRDI ou de son Conseil d’administration.