Agricultrices de Banikoara

À Banikoara, au nord du Bénin, les femmes travaillent avec les hommes au champ. Elles s’occupent surtout des semis, du sarclage et de la récolte. Généralement, ce sont les femmes qui commercialisent les produits agricoles et complètent les réserves alimentaires de leurs familles et leurs propres revenus en cultivant leurs propres lopins de terre.

Mais ces mêmes femmes peinent souvent à avoir une bonne terre pour cultiver.

Une station de radio locale, la Radio Rurale Locale de Banikoara, décida d’aborder ce problème dans le cadre de son émission hebdomadaire « Agriculture et Développement. »

Serge Fanou est le rédacteur en chef de la station. Selon lui, comme la station se trouve en milieu rural, elle est importante pour les communautés rurales, notamment les femmes.

Parlant des difficultés d’accès des femmes aux bonnes terres, il déclare : « En ce qui concerne cette question, les femmes sont vraiment marginalisées. »

L’émission « Agriculture et Développement » explique comment les femmes peuvent trouver de bonnes terres agricoles, aide les femmes à se faire une place dans l’industrie cotonnière et tente de convaincre les hommes de la région des avantages qu’ils gagneraient à permettre aux femmes d’accéder à la terre.

Serge note : « Les hommes et les femmes peuvent s’entraider. [Avec] l’agriculture, nous pouvons prospérer. »

Comme l’émission le révèle, environ 70 % des femmes béninoises vivent en milieu rural. Cependant, elles sont privées des mêmes droits à posséder une terre comme les hommes. Même lorsqu’elles peuvent avoir une terre, celle-ci est infertile ou inappropriée pour l’agriculture.

Radios Rurales Internationales a désigné l’émission « Agriculture et Développement » finaliste du Prix Liz Hughes pour Radios Rurales au féminin. Ce prix est décerné aux émissions radiophoniques qui traitent de l’égalité de genre et donne l’occasion de partager les voix des femmes rurales.

« Agriculture et Développement » utilise les micros-trottoirs et les interviews en studio pour mettre en exergue les voix des femmes en tant que spécialistes. En plus de parler d’agriculture, l’émission présente des femmes leaders et leur contribution à la santé, la nutrition et l’éducation des enfants. Elle s’entretient également avec des femmes responsables de famille qui partagent leurs expériences concernant la façon d’avoir un meilleur impact sur la société. L’émission comprend des éléments interactifs qui permettent aux agriculteurs(trices) d’appeler pour exprimer leurs points de vue.

L’émission explique comment les hommes et les femmes peuvent collaborer afin d’améliorer l’agriculture et leurs profits, notamment dans le secteur cotonnier qui est très important au Bénin, même s’il est dominé par les hommes.

Serge explique : « Grâce à ces émissions, nous faisons comprendre à notre auditoire qu’il n’est pas nécessaire d’être riche ou d’avoir de grands moyens pour faire l’agriculture. Nous essayons de les aider à comprendre comment, avec le peu qu’ils possèdent, ils peuvent se développer et nourrir leurs familles. »

L’équipe de réalisation de l’émission s’est entretenue avec une mère de cinq enfants, qui a expliqué comment elle avait obtenu la terre sur laquelle elle cultive maintenant le coton rentable. L’équipe a également présenté un fonctionnaire qui a donné des conseils par rapport aux moyens que les autorités de la région avaient mis en place pour permettre aux femmes de réussir, malgré l’opposition des hommes.

Serge affirme qu’il compte poursuivre son travail à la station avec l’équipe de réalisation de l’émission « Agriculture et Développement » (formée de deux femmes et de deux hommes) pour être les ambassadeurs(rices) des femmes rurales, et des populations rurales de Banikoara, en général. L’équipe songe à trouver d’autres façons d’appuyer les femmes.

C’est un sujet important que la station continuera à aborder.

Serge déclare : « En tant qu’ambassadeur, j’aspire à tenir le flambeau pour changer le monde. »


L’émission sur l’agriculture et le développement de Radio Rurale Locale de Banikoara a été la première finaliste du Prix Liz Hughes pour Radios Rurales au féminin de 2021. L’émission She Show d’Ahomka FM au Ghana a été également une finaliste. La Radio Communautaire Salama a été la grande lauréate du Prix Liz Hughes pour Radios Rurales au féminin 2021. Deux émissions ont également reçu des mentions honorables. Cette histoire a été publiée à l’origine sur Barza Infos, le fil d’actualité de Radios Rurales Internationales destiné aux radiodiffuseurs agricoles africains.