Six stations de radio appliquent le format de Radios Rurales Internationales tout en mettant l’accent sur les agricultrices

Amplifying women's voices

À l’intérieur du studio de Royals FM, à Wenchi, dans la région du Brong Ahafo, au Ghana, les présentatrices Regina Gyabea et Mary Ajyapong gèrent. Leur réalisateur, Owoahene Acheampong est assis en face de la table avec ses écouteurs, tournant calmement les touches et donnant parfois des directives. Owoahene anime une émission radiophonique agricole spéciale depuis quelques semaines, mais cette fois-ci il a décidé de placer l’émission entre les bonnes mains de ses collègues femmes.

C’est samedi soir et l’équipe a travaillé toute la semaine pour monter l’émission produite suivant le format « Green Leaf », une série diffusée deux fois par semaine et consacrée à la gestion après récolte du maïs et l’interconnexion avec les marchés. Cette émission est commanditée par Radios Rurales Internationales et le Programme alimentaire mondiale dans le cadre du projet Nutrition améliorée et chaînes des valeurs (ENVAC).

Plus tôt dans la semaine, l’équipe de production de Royals FM s’est rendue au marché local pour interviewer des agriculteurs et des agricultrices et s’informer sur les prix qu’elle communique pendant l’émission. L’équipe s’efforce de réaliser des reportages équilibrés du point de vue du genre et objectifs, et Mary affirme que l’inégalité de genre demeure un problème important dans les secteurs des médias et de l’agriculture.

Elle déclare : « Le travail de base en agriculture est effectué par les femmes. Mais on ne leur donne pas la chance de s’exprimer et cela est injuste. Nous leur donnons l’occasion de parler. »

Royals FM fait partie des six stations de radio des régions du Brong Ahafo et Ashanti qui réalisent la nouvelle émission agricole suivant le format « Green Leaf ». Les autres stations englobent : ADARS FM à Kintampo, Asta FM à Techiman, Akyeaa FM à Nkoranza, GBC Radio à Mampong et Today’s Radio à Ejura.

L’émission produite suivant le format « Green Leaf » est une série originale dont chaque émission comporte sept segments conçus pour satisfaire les besoins des agriculteurs et des agricultrices. On y parle de tout, des nouvelles et des événements locaux aux conditions météorologiques et aux informations sur le marché, et des détails sont fournis sur les meilleures pratiques agricoles et les nouvelles technologies. Bien évidemment, les émissions incluent beaucoup de divertissement et d’interactivité, tout en préservant un équilibre entre les sexes qui encourage les femmes à s’exprimer à l’antenne.

Matilda Amoah coanime l’émission à Today’s Radio. Elle soutient qu’il est parfois difficile de motiver les agricultrices à s’exprimer.

Elle déclare : « Au début, quand elles nous voyaient tenir les téléphones et les enregistreurs, elles tournaient le dos. »

Les équipes de production d’ENVAC ont participé à une formation intensive en station, durant laquelle des ressources sur le genre leur ont été présentées, y compris un guide pratique sur comment servir les agricultrices et un guide sur l’incorporation du genre dans les émissions radiophoniques agricoles. Des personnes-ressources clés du ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture sont souvent impliquées dans ces équipes et assistent aussi aux formations relatives à cette série. Matilda affirme que l’interaction avec les agricultrices des communautés et sur la place du marché est devenue son volet préféré dans la réalisation de la série, notamment le segment appelé « Votre météo, vos marchés. »

Elle déclare : « Je leur dis qu’elles sont mes mères et que je suis là pour elles. Nous avons tissé de bonnes relations. » Elle encourage les agricultrices qu’elle rencontre à appeler à l’émission pour participer à la discussion. Elle déclare : « Nous avons beaucoup de personnes qui appellent. C’est vraiment superbe. »

Les agriculteurs et les agricultrices peuvent participer à l’émission produite suivant le format « Green Leaf » de diverses manières. Premièrement, elles peuvent s’exprimer sur certaines parties d’un mini-feuilleton du segment « Cultivons » qui enseigne les principes fondamentaux et les meilleures pratiques aux agriculteurs et aux agricultrices. Le radiodiffuseur Gideon Sarkodie d’ADARS FM a visité récemment une communauté où il a travaillé avec des paysans et des paysannes locaux, en vue d’interpréter une scène d’un texte radiophonique de Radios Rurales Internationales présenté sous forme de feuilleton qui sensibilise sur la contamination par l’aflatoxine et les techniques de gestion après récolte.

Dans le segment « À vous la parole », les agriculteurs et les agricultrices peuvent appeler sur Uliza, la plateforme novatrice TIC de RRI, pour répondre aux questions et enregistrer des messages concernant leurs difficultés et leurs succès à la ferme et au marché. Les radiodiffuseurs et les radiodiffuseuses écoutent ces enregistrements et diffusent leurs tranches préférées dans les émissions suivantes.

À ADARS FM, un(e) correspondant(e) a laissé un message pour s’informer sur les pratiques d’entreposage du maïs récolté. Un(e) autre était curieux de connaître les techniques visant à mesurer la teneur en eau du maïs séché. Des agent(e)s de vulgarisation agricole et d’autres personnes-ressources sont invités par la suite pour examiner ces questions et d’autres dans le cadre du segment « Creuser en profondeur » qui sensibilise les agriculteurs et les agricultrices sur un sujet dans les détails et les encourage à adopter la pratique recommandée.

Tout au long de la semaine, les équipes de production s’attèlent à préparer de nouveaux segments, en recueillant des informations sur les marchés et les conditions météorologiques, en enregistrant des micros-trottoirs et en collaborant avec leurs collègues de la région. L’émission passe deux fois par semaine : une fois en direct, et une autre fois en rediffusion, à des jours différents sur chaque station.

De retour à Royals FM, Regina et Mary se préparent à animer une autre émission qui cible de manière équilibrée les hommes et les femmes. Monsieur Acheampong est fier de son équipe et déclare espérer que l’émission radiophonique deviendra une référence en matière de contenu et de pratique.

Il déclare : « Nous espérons que d’autres stations s’inspireront de nous et des voix féminines que nous diffusons à l’antenne. »