la relance après le COVID-19

Ce serait un euphémisme de dire que Radios Rurales Internationales a été occupée dernièrement.

Depuis novembre 2020, Radios Rurales Internationales œuvre pour le démarrage d’un nouveau projet dans sept pays d’Afrique subsaharienne, grâce au soutien des Centres d’innovations vertes pour le secteur agroalimentaire du German Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), au nom du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

D’une valeur de 2,9 millions d’euros (4,3 millions de dollars canadiens) RELANCE est un projet de 15 mois destiné à encourager et améliorer sans encombre la relance agricole et économique, face à la pandémie du COVID-19, d’autant plus que les pays et les économies rouvrent.

Radios Rurales Internationales utilisera la radio interactive pour communiquer aux femmes et aux hommes des communautés rurales de sept pays des informations sensibles au genre sur des chaînes de valeur agricole spéciales. Le projet sera réalisé à distance, par le biais de méthodes adaptées afin d’assurer la sécurité des participant(e)s durant la pandémie. Il se penchera également sur les questions d’hygiène, de nutrition, d’égalité de genre et de changement climatique à travers des émissions radiophoniques.

RELANCE renforcera les résultats positifs obtenus dans le cadre de notre projet COVID-19 Recovery (COVR) qui a permis à des stations de radio de produire des émissions radiophoniques sur le COVID-19 pour protéger leurs communautés, et notre partenariat avec le Centre d’innovations vertes au Nigeria.

Local contexts matter

Le projet RELANCE comporte un volet d’activités sur les chaînes de valeur réparties dans sept pays. Choisies en fonction des besoins des agriculteurs(trices) locaux, des émissions contenant des informations détaillées sur les bonnes pratiques agricoles, ainsi que des éléments interactifs accessibles par téléphone portable, seront produites par cinq stations de radio dans chaque pays. Ces émissions mettront un accent particulier sur les chaînes de valeur agricole locales.

Dans chaque pays, nous fournirons également à 20 stations un appui sous forme d’activités d’apprentissage à distance, d’encadrement et de ressources pour la production de courtes séries sur les meilleures pratiques agricoles.

Au Mali, Radios Rurales Internationale travaillera avec des stations de radio sur les chaînes de valeur du riz, de la mangue et des légumes, tandis qu’en Éthiopie elle travaillera avec des agriculteurs(trices) sur l’apiculture et les systèmes de culture du blé et de la fèverole à petits grains.

Au Malawi, nous réaliserons des émissions radiophoniques sur les chaînes de valeur du soja, des arachides et du manioc en collaboration avec notre partenaire de longue date, Farm Radio Trust.

En outre, Radios Rurales Internationales étendra ses opérations dans trois nouveaux pays et redémarrera ses activités dans un quatrième pays.

En Afrique de l’Ouest, Radios Rurales Internationales concevra et créera des émissions sur les chaînes de valeur du cacao, du manioc et de la banane plantain en Côte d’Ivoire, tandis qu’au Togo, des émissions seront diffusées sur les pratiques en matière de production du soja, de la noix de cajou et des arachides.

En Zambie, nouveau pays pour RRI en Afrique australe, nous nous concentrerons sur les meilleures pratiques en matière de production du soja, des arachides et d’élevage laitier.

Nous sommes très heureux de reprendre nos activités au Mozambique, où nous travaillerons surtout sur deux chaînes de valeurs particulièrement intéressantes, à savoir le pois d’Angole et le baobab.

Gender equality and radio

Le COVID-19 n’a pas eu que des répercussions sanitaires et économiques. La pandémie a nui aux femmes en particulier. Selon ONU-Femmes, 47 millions de femmes de plus se retrouveront dans en situation d’extrême pauvreté en 2021 à cause de la pandémie. De plus, les disparités entre les sexes devraient s’aggraver au cours des dix prochaines années.

Le projet RELANCE vise à renforcer le dialogue entre les agriculteurs(trices), les leaders communautaires, hommes et femmes, concernant les problèmes d’inclusion qui empêchent les femmes de chaque pays de jouir de leurs droits de participer et profiter des principales chaînes de valeur.

Parallèlement, les femmes ont souvent moins accès à l’information que les hommes. Dans le cadre de nos activités avec les stations de radio, nous travaillerons avec les radiodiffuseurs(euses) afin de les outiller pour l’analyse des questions d’inégalités de genre et l’implication des femmes dans leurs émissions. Chaque émission sera réalisée en tenant compte des femmes, ce qui garantit que leurs voix seront entendues en tant qu’expertes et égales. Des lignes téléphoniques et des groupes d’écoute réservés uniquement aux femmes leur permettront de contribuer à des émissions qui leur sont consacrées, et certains segments porteront sur les défis particuliers que les femmes rencontrent dans chacune des chaînes de valeur dans les sept pays.

En outre, notre équipe des ressources radiophonique développera pour les radiodiffuseurs de nouveaux outils sexospécifiques relatifs à chaque chaîne de valeur agricole. En même temps, cela signifie que plus de radiodiffuseurs, de plusieurs endroits, pourront offrir aux femmes une tribune où s’épanouir et participer de façon significative à une reprise dans leurs communautés.

Reprise

« Nous savons que tout le monde a été touché d’une manière ou d’une autre par la pandémie du COVID-19, » déclare Christine Roy, la responsable du projet. « Nous sommes enchantés de savoir que ce projet ambitieux fera que les femmes, les agriculteurs(trices) et les populations rurales de plusieurs régions d’Afrique subsaharienne auront une longueur d’avance au niveau de la reprise grâce au pouvoir de la radio interactive. »


Le projet RELANCE est mis en œuvre dans le cadre d’un projet financé par le GIZ et agréé le gouvernement allemand.